Stress et Qualité de Vie au Travail

photofiltre5

Ecrire le travail, mettre en mots pour atténuer les maux et redonner du sens.

La somatisation chez les personnes stressées est courante. Il est fréquent que le non-dit provoque et convoque les maux du corps. L’écriture permet de déjouer la somatisation. Mettre en mots les pratiques du quotidien pour résoudre certaines problématiques ou raconter l’histoire d’une profession pour la valoriser sont des actions médiatrices qui redonnent du sens au travail. Ecrire un scénario pour prendre du recul sur un conflit, mettre en place une écriture collective pour fédérer et construire des valeurs communes sont également des actions mobilisatrices, médiatrices et facteurs de cohésion. Bien évidemment, le groupe de paroles écrites et de lecture à voix haute mobilisent la créativité et la réparation de souffrances professionnelles.

Exemples d’ateliers  

  • gérer des conflits au sein d’un groupe,  se focaliser davantage sur les pratiques de travail que sur les individus,
  • analyser et  tracer des pratiques professionnelles complexes
  • favoriser le transfert de compétences
  • raconter l’histoire d’une entreprise ou d’un métier
  • fédérer autour de valeurs (en fonction de la culture de l’entreprise)
  • mettre en mots une souffrance professionnelle
  • mettre en place une pratique d’écriture collaborative

Durée : Les ateliers peuvent se faire en demi-journée ou journée complète et leurs fréquences varient selon le projet envisagé.

Comment gérer son stress en milieu hostile ?

  • Chacun développe sa stratégie pour gérer son stress au quotidien, prise de recul, activité extra-professionnelle, techniques d’assertivité, ancrage positif, relaxation, etc…mais tenir le cap en milieu hostile et gérer les personnalités difficiles demande une adaptation permanente et une faculté à être à la fois acteur et observateur de ce qui se joue en  abandonnant  les comportements réactionnels. Se centrer sur les faits et mettre de côté les jugements parasites permet de ne pas se laisser emporter dans une dimension affective et émotionnel qui peut entraîner des réactions excessives. Adopter une posture physique et mental à la fois ferme et sereine tout en ayant un discours positif et créatif. il faut être en capacité de comprendre les besoins derrière les mots qui « tuent » et aider l’autre à apporter lui-même les réponses à ses besoins. Fixer les limites de ce qui est recevable imposera le respect et augmentera votre confiance personnelle. un individu qui ne respecte pas les autres est un individu qui ne se respecte pas lui-même, il est donc important  qu’il ne vous entraîne pas dans ce piège. Les règles du jeu vous appartiennent car les personnalités difficiles ne vont pas changer de caractère par magie et vous devez tenir vos objectifs, centrez-vous sur les problèmes plus que sur les émotions et vous obtiendrez les résultats. MC. 

    Tyrans et Manipulateurs :

    comment déjouer ?ces individus choisissent leurs proies parmi les plus fragiles lorsqu’ils ne sont pas trop courageux mais parfois aussi chez les fortes personnalités pour tester leurs aptitudes à déstabiliser. Il est important d’expliquer aux collègues victimes  qu’elles vont s’user à combattre et qu’il vaut mieux arrêter le jeu avant qu’il soit fatal. Relevez les ordres contradictoires, les humiliations et ne rentrez pas dans le « combat de boxe » tant espéré du bourreau, le silence l’énerve davantage. Gardez les preuves et restez factuel,  n’oubliez pas qu’en dernier lieu, il y a la loi pour vous aider. Pour les bons manipulateurs, il est difficile de les prendre en défaut : restez ferme sans agressivité et éviter de rentrer dans le triangle dramatique : bourreau, victime, sauveur car le sauveur peut s’avérer à la solde du bourreau. Le manipulateur a souvent un objectif précis et le scénario employé est au service de cet objectif. Parlez-lui de son objectif au lieu des moyens employés, il comprendra vite  que vous avez saisi sa manœuvre.