Ecrire le travail

Sharing is caring!

Pourquoi écrire le travail ?

Ecrire le travail c’est tracer les pratiques professionnelles, c’est mettre à jour le travail réel, c’est poser sur le papier des corps en mouvement, des connexions cognitives conscientes et inconscientes, c’est permettre l’intégration d’une identité professionnelle, c’est favoriser le transfert de compétences, c’est développer la reconnaissance de soi et de l’autre dans son identité métier, c’est mettre en lumière les réalisations, c’est comprendre les difficultés et résoudre les problèmes, c’est co-construire des solutions. C’est aussi un acte sociologique qui permet de mieux comprendre les rouages de la psychologie du travail.

Les ateliers d’écriture en entreprise s’utilisent pour  :

  • gérer des conflits au sein d’un groupe,  se focaliser davantage sur les pratiques de travail que sur les individus,
  • analyser et  tracer des pratiques professionnelles complexes
  • favoriser le transfert de compétences
  • raconter l’histoire d’une entreprise ou d’un métier
  • fédérer autour de valeurs (en fonction de la culture de l’entreprise)
  • mettre en mots une souffrance professionnelle
  • mettre en place une pratique d’écriture collaborative

Durée : Les ateliers peuvent se faire en demi-journée ou journée complète et leurs fréquences varient selon le projet envisagé.

Selon les projets (souffrance professionnelle par exemple) la confidentialité du groupe est un pré-requis. Pour d’autres projets, une écriture collaborative  peut-être envisagée.

Michèle CHARRON – Consultante-Formatrice et Médiateure spécialisée dans la Prévention des risques psychosociaux et Qualité de vie au travail depuis 2009. Tous secteurs d’activité  (Industrie, services, santé, administrations…). 06.77.19.99.01

Formée à l’animation d’ateliers d’écritures avec Fabienne SWIATLY (Crefad), je participe aux ateliers animés par Florentine REY (ateliers paragraphe – Lyon) et j’ai suivi la formation « Ateliers d’écriture à Médiation » de LYON 2